lundi 20 avril 2015

Bruit éolien

Bruit éolien: 
(sans préjudice du problème lié aux basses fréquences, infrasons et vibrations)



Le bruit, avec plus de 10 000 décès prématurés par an est la 2° cause sanitaire environnementale. (European Environnement Agency, report 10/2014).


Selon l'épidémiologiste Carl V Phillips, des milliers de publications rapportent les effets sanitaires du bruit éolien. Il considère que la seule attitude responsable consiste à les quantifier et de cesser de prétendre qu'ils n'existent pas.
Rappelons que c'est également la demande de l'Académie de Médecine qui, depuis 2006, réclame vainement qu'une étude épidémiologique soit menée!
Aucune étude ne nie d'ailleurs les innombrables plaintes de riverains, seule, la nature du lien de cause à effet semble faire débat.
Nous ne traitons pas ici des effets sanitaires des infrasons éoliens, déjà étudiés dans d'autres articles. Rappelons que le rapport AFSSET 2008 en évoquait le risque potentiel en avertissant de la  nécessité d' une étude spécifique. (p7/7)
Les manifestations cliniques des effets sanitaires néfastes du bruit sont clairement décrites et abondamment documentées, notamment dans les annexes de "Nightnoise Guidelines for Europe" de l'Organisation Mondiale de la Santé.

La mise en examen de M.Aubry, dans l'affaire de l'amiante vient d'être définitivement annulée.
La justice a considéré que les connaissances scientifiques de l'époque ne permettaient pas d'en supposer les effets sanitaires. 
En effet, la justice, en pareil cas, ne se contente pas de savoir ce que contenaient les dépliants publicitaires de la filière ou les études payées par elle, pour dégager la responsabilité pénale de quiconque aurait affirmé à des victimes potentielles qu'aucun effet sanitaire n'était à craindre.

Précisons donc quelques faits concernant le seul bruit audible des éoliennes.....
La puissance acoustique d'une éolienne est de 104dBA pour une machine de 2MW
et 107dBA (à 8m/s) pour 3MW  
Quand on parle d'une éolienne qui fait 45dBA, soit le bruit d'un lave vaisselle, il s'agit de la comparaison entre une éolienne à une certaine distance et un lave vaisselle contre lequel serait notre oreille.
Il ne s'agira pas, bien entendu, du bruit d'un lave vaisselle sur le site de l'implantation de l'éolienne.
Cela va sans dire. 
Mais cela va encore mieux en le disant.

Le laboratoire de recherche sur les énergies renouvelables du Massachusetts en indique la courbe de propagation, dans "Wind Turbine Acoustic Noise" (pour une source, à l'époque (2006) de 102dBA):


Les éoliennes modernes entrainent donc une majoration de cette prévision de 2dBA pour une 2MW actuelle (104dBA) et 5dBA pour une 3MW (107dBA), soit 35dBA à 950m alors que le code de santé publique caractérise l'infraction de l'émergence excessive dès le seuil de bruit ambiant de 30dBA (Article R1334-32).
Les éoliennes sont dispensées du respect de ce code depuis l'arrêté du 26 aout 2011 (art 26) et autorisées à porter seules le bruit ambiant à 35dBA.

Si les éoliennes ne risquent pas d'entrainer de problème de santé publique, pourquoi a-t-il été nécessaire de les dispenser du respect du code de santé publique?

De plus, la particularité du bruit éolien est son caractère impulsionnel, au rythme des pales devant le mat. Telles des gouttes dans un lavabo dont la répétition peut exaspérer certains riverains.
Lorsque les pales de 2 éoliennes passent devant le mat en même temps, le bruit peut se trouver accru (+3dBA) pendant toute la période de leur synchronisation, puis ces 3dBA supplémentaires disparaissent, pour réapparaitre dans la période de synchronisation suivante. Certaines conditions météorologiques pouvant favoriser la propagation de ces sons.
Ce caractère particulièrement intrusif du bruit éolien n'est pas contesté, pas même par le rapport AFSSET 2008 qui le reconnait p 82 en se référant aux études de Miedema et Vos.



Chaque biennale internationale Wind Turbine Noise en rappelle la réalité, chaque congrès Internoise en apporte de nouvelles preuves.


Il est aisé d'affirmer que les éoliennes seraient inoffensives en évoquant une absence d'effet sanitaire recensé, après avoir nié cette responsabilité en se référant à l'innocuité des éoliennes qui prouverait que les effets sont psycho somatiques.
Ce raisonnement par l'absurde reste fort peu scientifique.


Quelques témoignages de ce seul volet audible...














  A Louvrechy, 39 foyers se plaignent du bruit, une plainte a été déposée pour atteinte à la santé. https://www.youtube.com/watch?v=Lby5BtAKlow
A Ally la « quasi-totalité des personnes interrogées par la Ddass se sont plaintes du bruit en extérieur » http://ventsdauvergne.free.fr/c43006/c43006.html
L’attestation de l’Abbé Roze est édifiante http://environnementdurable.net/documents/html/bellot.htm

Ainsi que le témoignage du médecin de Mercoeur (10, Corrèze) https://www.youtube.com/watch?v=GTo6cm9emU4

Témoignage du médecin de Brigueil
http://lemontchampot.blogspot.com/2015/12/temoignage-medical.html

Témoignages dans le Cantal https://www.youtube.com/watch?v=VPxaoiN-wGs

Les procédures de bridage et de contrôle ne résolvent pas les graves problèmes qui exaspèrent les riverains:

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Coulonges-Thouarsais/n/Contenus/Articles/2015/02/11/Riverains-d-eoliennes-en-colere-2218238 

Site regroupant des témoignages: http://fr.friends-against-wind.org/testimonies
Les attendu du TGI de Montpellier rapportent les témoignages de voisins devant huissier.
Ces témoignages sont d'autant plus révélateurs que ces "témoins" n'osaient même pas se plaindre!
« Attendu que commis par ordonnance sur requête du président du tribunal de grande instance d’Arras en date du 25 mars 2011 pour procéder à des auditions l’huissier de justice M Bussy a reçu entre le 25 mars et le 16 mai 2011 le témoignage de divers habitants du village de Flers lequel se trouve plus éloigné des éoliennes des Boubers et de Tambour que le château des demandeurs lui-même et dont les habitants subissent donc un préjudice moindre que les occupants du château ;
Que 18 des 26 personnes interrogées qui déclarent subir un préjudice (lequel à raison de l’éloignement plus grand est nécessairement moindre que celui des demandeurs comme déjà indiqué) ont parlé de bruits permanents consistant en ronronnement et sifflements, audibles même à l’intérieur de leur maison et obligeant à hausser le son de leur télévision voire à construire une véranda et à fermer les volets, la fermeture des volets constituant également une protection contre le crépitement des flashs toutes les deux secondes et qui sont permanents de jour comme de nuit
(………..) En deuxième lieu un préjudice auditif dû au ronflement et sifflement …obligeant à une protection élémentaire contre le bruit et créant un trouble sanitaire reconnu par l’Académie nationale de médecine…..
En troisième lieu et surtout un préjudice d’atteinte à la vue dû au clignotement des flashs blancs et rouges toutes les deux secondes de jour et de nuit créant une tension nerveuse ….même en admettant, comme soutenu en défense qu’il soit situé à 3.3km du château cause, à ce titre un préjudice supérieur à celui de Boubers du fait de sa localisation en face du château et non sur son aile
Attendu que cet ensemble de nuisance de caractère inhabituel permanent et rapidement insupportable crée un préjudice dépassant les inconvénients normaux de voisinage, constituant une violation du droit de propriété….. »
(Ces témoignages figurent déjà dans un précédent article) 

Edifiant sondage canadien : http://www.lanouvelle.net/Actualit%C3%A9s/2015-10-06/article-4301375/Pres-de-30-des-residents-sondes-genes-par-le-bruit/1

Expertise judiciaire établissant la responsabilité des éoliennes...sur la santé des vaches !  
http://www.courrier-picard.fr/region/picardie-des-eoliennes-tueuses-de-vaches-ia0b0n643642

..............
Selon l'épidémiologiste Carl V Phillips, des milliers de publications en rapportent donc les effets sanitaires, telles que celle de Krogh, CME, Gillis, L, Kouwen, N, and Aramini, J, (2011), publiée dans la revue scientifique:
http://bst.sagepub.com/content/31/4/334
et dont un extrait est reproduit ci dessous relatant, pour une même province, 135 cas de dépressions, migraines troubles du sommeil, problèmes d'audition, acouphènes, anxiété, stress, fatigue excessive, palpitations....












Aucun commentaire:

Publier un commentaire