vendredi 20 janvier 2017

Norme de mesurage du bruit éolien NF 31 114




Communication au groupe de travail AFNOR 31 114 
bruit des éoliennes


Lettre ouverte


Bonjour à tous,

Retenu aujourd’hui en province, je suis désolé de ne pouvoir être présent pour exprimer mes observations que M. … a proposé de transmettre pour moi.
Président de l’association de protection de l’environnement « Le Mont Champot », je me suis efforcé de défendre la santé des riverains, au sein de notre groupe de travail.
En effet, l’incidence de l’exposition chronique au bruit environnemental sur celle-ci n’est plus à démontrer.
Les études s’accordent pour considérer que l’apparition d’un bruit, et particulièrement d’un bruit impulsionnel, est d’autant plus dérangeante que le bruit résiduel qui précède son apparition est faible. C’est pourquoi je suis resté attaché à la caractérisation temporelle de l’apparition du bruit particulier dans la norme de mesurage.
Le caractère aléatoire de l’apparition d’émergences excessives et la gène qu’elles entrainent ainsi pour le riverain m’ont attaché à la réelle prise compte de celles-ci, à l’exclusion de tout indicateur qui moyennerait cette gène, réduisant à un simple sommeil d’un peu moins bonne qualité ce qui correspond, en fait, à la multiplication de réveils intempestifs suivis de nuits blanches.

Et concrètement, je reste attaché à la possibilité de sanctionner une émergence excessive telle que définie dans la norme 31 010, notamment par une méthode de constat, quand bien même celle ci serait différente d’une méthode de prédiction, nécessaire à l’établissement des plans de bridage éventuels.

Il importe que ces deux méthodes parviennent au même résultat.
Cependant, dans la négative, comment comprendre qu’une prédiction puisse prendre le pas sur un constat ?

Je reste conscient de la nécessité de parvenir rapidement à une rédaction consensuelle au sein des différents intérêts représentés.
Celui de la protection sanitaire des riverains ne saurait, pour autant, être écarté.
C’est avec le plus grand regret que je déplore le fait que la rédaction de la norme 31 114, chargée de la préserver puisse être achevée à leur insu.

Jean Pierre Riou,
Membre du groupe de travail 31 114
Bruit des éoliennes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire