lundi 10 novembre 2014

Urgence Climatique


Climat : Urgence et précipitation, du choix des cibles au choix des armes

Publié le dans Non classé
Par Jean-Pierre Riou
imgscan contrepoints bo447 PachauriÀ un an de la conférence de Paris, R. Pachauri, président du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) a été reçu par nos ministres, ce 5 novembre et a présenté la synthèse à l’intention des décideurs, qui vient d’être adoptée à Copenhague. Cette synthèse rappelle, sans ambiguïté, l’urgence d’un effort plus grand encore : « Sans effort d’atténuation supplémentaire au-delà de ceux actuellement déployés, et même avec de l’adaptation, le réchauffement d’ici la fin du XXIe siècle conduira à des niveaux élevés à très élevés de risques d’impacts sévères, étendus et irréversibles au niveau mondial (niveau de confiance : élevé). » Avant le point de non retour et le cataclysme annoncé, l’électricité nucléaire rejoint, dans cette synthèse pour décideurs, la panoplie des solutions urgentes à développer…
Pour le ministère de l’Écologie, « il est encore temps d’agir ». Le propos n’est donc pas de s’interroger sur la validité des prévisions du GIEC, même s’il convient de savoir que son travail est contesté, mais simplement de se pencher sur l’efficacité des moyens engagés par les États qui ont fait de ce combat leur priorité.

Lire la suite dans Contrepoints.....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire